Des travaux récents ont mis en évidence, avec des degrés de certitude variables, le rôle de certains aliments ou comportements individuels (diversité de l’alimentation, activité physique) dans le développement de certains cancers. Toutefois, aucun aliment ne peut à lui seul s’opposer au développement d’un cancer. En outre, le développement du cancer fait intervenir un très grand nombre de facteurs dont certains sont indépendants de l’alimentation. La consommation excessive de viande rouge et de charcuterie augmente le risque de cancer du côlon et du rectum. Un excès de sel et d’aliments salés augmente probablement le risque de cancer de l’estomac

L’apnée du sommeil

L’apnées du sommeil se manifeste par la fermeture répétée du conduit aérien au niveau du pharynx, pendant 10 à 30 secondes ou parfois plus, à raison d’au moins cinq événements par heure de sommeil. Certains patients connaissent plusieurs dizaines, d’apnées au cours d’une même nuit.  Une étude scientifique récente prouve que le baclofène peut provoquer des apnées du sommeil sévères. Une information importante dans la mesure où, depuis la découverte de son intérêt dans la prise en charge de l’alcoolodépendance, ce relaxant musculaire est de plus en plus prescrit.