Cette histoire s’est passée au Québec. Gertrude Richard, 97 ans, habite seul. Elle a perdu pied et est tombée au sol dans son salon, col du fémur cassé. Pour sa chance elle habite au dessus de l’appartement de son fils, âgé de 69 ans. Elle réussi à le prévenir. Ce dernier se porte immédiatement au secours de sa mère. Il est 23 heures. Le fils appel les services d’urgence. La répartitrice des ambulances informe qu’une attente­­ d’une heure est à prévoir­­. Elle aurait aussi précisé de ne pas bouger la dame et de ne pas lui donner de liquides. Après une heure d’attente, toujours aucune ambulance. Le fils relance le service d’urgence. L’interlocutrice l’informe qu’un AVC a été déclaré et que cet incident nécessite un degré d’urgence supérieur par conséquent leur ambulance a été détournée. Mme Richard attendra jusqu’à 3 heures du matin pour que l’ambulance arrive enfin. La question est:  Que serait-il arrivé si son fils ne vivait dans l’appartement du dessous, et si elle avait été seul fasse à cette situation ?