Une équipe de scientifique de l’institue technologique du Technion (Israel) a réussi à dépister 17 maladies grâce aux composés organiques présents dans l’haleine d’un patient.

La puce électronique détecte dans l’halène du patient les empreintes moléculaires des maladies suivantes : cancers du colon, du rectum, du cou et de la nuque, des ovaires, de la vessie, de la prostate, du rein, de l’estomac, les adénocarcinomes de l’œsophage, le cancer à la tête, le diabète, la maladie de Crohn, le syndrome de l’intestin irritable, la rectocolite hémorragique, la maladie de Parkinson idiopathique et atypique,  la sclérose en plaques, l’hypertension artérielle pulmonaire, la pré éclampsie et la maladie rénale chronique.

Une campagne de test a été effectuée en Israël et dans les pays baltes avec un taux de succès de 86%.